Nouveau !


Interrogatoire mené dans les locaux de la PJ de…

suite à la parution de Riquet m’a tuer...

 

Riquet m a tuer 1

On m’a collé sur une chaise, menottes aux mains, dans un local qui sentait le moisi. Un des deux flics, à la tête de tueur, se moquait bien que j’écrive des polars… Mais l’autre était curieux, un peu trop à mon goût… Et bien sûr, il m’a illico tutoyé !

Où habites-tu ?

Dans le Lauragais, appelé aussi Pays de Cocagne. J’y habite depuis douze ans mais je suis originaire de Lyon.

Une famille, des enfants…

Une femme - je préfère le mot compagne, lectrice redoutable avec qui j’ai coécrit une fresque historique - et une fille de 34 ans.

A part écrire des polars, tu fais quoi dans la vie ?

J’essaie de vivre. Mais pour moi, écrire est vivre !

Ah ouais ? Ton boulot, c’était quoi ?

Protection Judiciaire de la Jeunesse…

D’accord ! Déjà délinquant ! Quand as-tu commencé à écrire ?

Vers l’âge de 17 ans…

Pourquoi ?

Je n’avais pas de réelle appétence pour une vie compétitive. J’étais plutôt rêveur. Je voulais voyager. Ecrire, c’était m’évader d’une vie qui ne promettait pas de grandes choses, à part gagner du fric et se couler tranquillement dans le moule des jours. J’ai donc écrit et voyagé.

Tu devrais plutôt dire que tu t’es fait la belle ! Et le voyage, c’est quoi pour toi ?

Frotter sa vie à l’écorce du monde. C’est un peu comme frotter deux silex d’où naîtra une brève étincelle. Eh bien, voyager, c’est provoquer une étincelle entre le monde et toi ! Avec un peu de chance, un texte en sortira.

As-tu déjà publié ? Quoi, dans quel genre ?

Oui, chez plusieurs éditeurs. Quoi ? Plein de choses. Romans, nouvelles, théâtre, polars, chroniques... Voir ma bio sur www.theatre-yvescarchon

Ton dernier ouvrage publié ?

Un polar : Riquet m’a tuer chez Cairn sorti le 10 avril en librairie. Une enquête le long du Canal du Midi, avec mon personnage fétiche qui, cette fois-là, est aidé d’une jeune Toulousaine plutôt douée…Mais je n’en dis pas plus !

T’es sur un nouveau coup ?

Un nouveau polar, plus ambitieux que les précédents. Cette fois-là, on remonte en tout début de carrière du privé Fragoni. En 1961… Je me suis dit que mener une histoire avec rebondissements, c’était bien. Mais en mettant du lourd, c’est encore mieux ! Un polar avec un fond social ou politique, ça peut être pas mal ! Le polar pourrait être, par exemple, le lieu où écrire l’antiroman national…
 

Toujours le polar donc...

Oui. Le polar est un genre qui a gagné ses lettres de noblesse. Un genre néanmoins que je recommande à tout écrivain débutant. Avec le polar, tu apprends à faire court, sans fioritures. Tu dois raconter une histoire, ménager le suspense, donc apprendre le rebondissement incessant. Faire dans le vif, d’où l’emploi de dialogues, si possibles percutants. Camper moult personnages secondaires tout au long de l’enquête et donc peindre les milieux rencontrés... C’est la meilleure école pour apprendre à écrire.

Pourquoi écris-tu ?

Euh... quelle est l’autre question ?

As-tu un rituel pour écrire ?

J’écris essentiellement sur mes deux fesses, rarement couché comme Proust.

Tes distractions ?

La marche, la lecture, le jardinage...

As-tu un blog ou un site ?

Allez, je le redonne : www.theatre-yvescarchon et une page FB.

Qu’est-ce qui te met le plus en boule ?

L’actualité incessante. Les nouvelles égrenées chaque jour. Les désastres humains qu’on aurait pu largement prévenir si on l’avait vraiment voulu...Le cynisme de dirigeants calamiteux qui se moquent de leurs peuples... Le racisme, la bêtise... Allez, j’arrête !

Un souhait pour la suite ?

Qu’on ne me pose plus la question : pourquoi diable écris-tu ?

Le flic a grimacé, a ôté mes menottes. — Allez, file ! il m’a dit. Moi, je n’ai pas traîné. J’ai fait ni une ni deux, j’étais déjà dehors !

 
11613229873235881161322987323588 (477.54 Ko)
Logovoix midiArtivoixdumidi

Riquet m a tuer 1

 Du Noir au Sud,

une collection que je rejoins

chez CAIRN Editions avec Riquet m'a tuer

Sortie en librairie mi-avril 2017

@@@

 

Affiche salon de soreze 2016 1

 

Nous sommes invités

au Salon du Livre de Bouloc

(Salle des fêtes)

le 13 novembre 2016

pour présenter nos deux derniers romans :

Croire en son destin et oser le vivre

et

Le cerbère du canal...

 

@@@

 

 

 

Afficheweb

 

@@@

 

Couvmodele

1erecouvcerbere

C'est la rentrée

aux Editions Aloès !

En septembre, nos auteurs seront en dédicace

pour présenter 

leurs deux derniers romans

- Au salon des Editeurs et du Livre de Céret

le dimanche 11 septembre 2016

- Au Salon du Livre d'Albi

le samedi 17 septembre 2016

- Au Salon du Livre de Montpellier

(Parc Rimbaud)

le dimanche 25 septembre 2016

 

@@@

 

Dédicaces en juin

de

Croire en son destin et oser le vivre

de Muriel Carchon

et du

Cerbère du canal

d'Yves Carchon

@@@

 

- Festival Méditerranéen

du Polar et de l'Aventure

à Port Barcarès (Paquebot Lydia)

les samedi et dimanche 11 et 12 juin 2016

 

Participation à deux tables rondes :

Muriel Carchon sur le thème de :

 L'aventure au XXIème siècle

et Yves Carchon sur le thème :

La femme dans le polar

12798999 10153625299538952 3859268538144205569 n

 

- Cultura Narbonne

le samedi 18 juin 2016

de 10h à 18h

@@@

 

Dédicace fin mai 

pour 

Croire en son destin

et oser le vivre

et

Le cerbère du canal

@@@

 Salon du Livre et de la Gourmandise

de Brassac (81)

Espace culturel de la Marquise

le samedi 28 mai 2016

de 10h à 18 heures

 

Affiche salon 4

 

Yves Carchon présente son nouveau roman Le ... - TV Locale

www.tvlocale.fr/.../tv-yves-carchon-presente-son-nouveau-romain-le-cer...

 

Après Maudit blues et Le testament des Muses,

le troisième polar d'Yves Carchon

Le Cerbère du Canal

nous arrive avec l'ineffable Fragoni...

 

@@@

Merci à Alain Pignon

qui parle du Cerbère du canal

sur son blog Chroniques de Carcassonne...

http://chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com/archive/2016/03/24/l-inspecteur-fragoni-fait-son-retour-sous-la-plume-d-yves-ca-849813.html

Jaquettecerbere

@@@

Dédicaces en avril pour nos deux derniers romans,

Le cerbère du canal et Croire en son destin et oser le vivre :


- Carrefour Portet sur Garonne, le samedi 9 avril 2016 de 10h à 18 heures.

D'autres rendez-vous sont à venir en avril...

 

@@@

 

Retour de lecture du Cerbère du canal

dans Exigence Littérature.

Merci à Jacques Lucchesi !

Yves Carchon : « Le Cerbère du Canal » - Exigence ...

 

@@@

 

Je dédicace Le Cerbère du Canal

à Cultura Carcassonne

le samedi 27 février

de 10h à 18heures

de 10 h à 18 heures

Jaquettecerbere

 

@@@

 

Je souhaite à tous

une bonne année

2016

296077gui 1

 

 

BON NOEL A TOUS !

 

Pict0021

Nouveaux romans de Muriel et Yves Carchon

Couvmodele

1erecouvcerbere

 

Img047

@@@

Conférence AVF Perpignan

Vendredi 9 octobre à 15 heures

(Avenue Jules de Carsalade du Pont)

Thème : L'implantation des premiers Français en Algérie en 1848

suivi d'une dédicace

de Muriel et Yves Carchon

des Moissons de l'Exil

 

Dscn2250 copie 3 copie

 

Muriel et Yves Carchon dédicaceront

Les Moissons de l'Exil

au

Salon du Livre

Espace Culturel Leclerc d'Albi

Les 18 et 19 septembre 2015

Les Portes d'Albi - ZAC Fonlabour

Dscn2250 copie 3 copie

@@@

 

Les Moissons de l'Exil

au

9e Salon du Savoir-Faire Pied-Noir !!!

Les 4 et 5 septembre 2015

au Mas de l’ille - Bd Rois de Majorque

 LE BARCARÈS (Sortie 12 de la voie rapide) 

La gastronomie méditerranéenne y sera aussi à l’honneur !!!

Dscn2250 copie 3 copie

 

NOUVEAU !

N'hésitez pas à partager le plaisir d'une lecture !

 

Couv alo

Si vous avez aimé Les Volontaires de la Nouvelle France

et

Les Moissons de l'Exil en livre papier,

faites-les découvrir à vos proches sous forme numérique ! 

Ceux-ci pourront en lire de larges extraits gratuits

sur de nombreuses plateformes

(Chapitre, Immateriel, KoboBooks,  Amazon, Fnac, Cultura…)

et

commander ces deux e-books au prix de 2,99€ et 3,99€.

Prix 

Tous à vos tablettes... smartphones… ect... !  

Et bonne lecture à tous !

 

@@@

 

Yves et Muriel Carchon dédicaceront 

Les Moissons de l'Exil

le dimanche 9 août 2015

au Salon du Livre de Tarascon sur Ariège

 

@@@

 

Les Moissons de l'Exil se retrouveront

les 4  et 5 juillet 2015 à Canet en Roussillon 

au Salon du Livre de Tourisme et de Voyage

"Homo Touristicus" ayant pour thème :

La Méditerranée en partage

Canet

 

@@@

 

Muriel et Yves Carchon présenteront 

Les Moissons de l'Exil

au Salon Barcalivre

de Port Barcares

le samedi 13 juin toute la journée

Barca

Nouvel article sur Les Moissons de l'Exil

dans l'Indépendant - Midi Libre

de Port la Nouvelle

Img039

Un grand merci

au jury du Salon du Livre de Mazamet

qui a décerné le Prix Roman 2015

à notre roman

Les Moissons de l'Exil

Img023

 

@@@

Muriel et Yves Carchon seront à Cultura Portet sur Garonne

le dimanche 9 mai 2015

et

au Salon de Mazamet le dimanche 10 mai 2015 !

Mazamet

 

Logo

 

 

Lucien Aries, Président de l'A.R.B.R.E. à Baziège reçoit Muriel et Yves Carchon

 

Publié le 15/04/2015

Aries

C'est un couple passionné de voyages et de rencontres qui a bien voulu répondre à quelques questions avant la conférence qu'ils ont donnée : « Et si l'un de vos ancêtres était parti là-bas ?».

D'où vient cette idée d'ouvrage ?

En 1848, 20 000 migrants français sont partis peupler l'Algérie, alors que la misère et le chômage frappaient nos provinces, la Monarchie de Juillet lance une campagne de peuplement pour cette terre conquise depuis 1 830. Des volontaires ont quitté les campagnes de France pour commencer une autre vie…»

Pourquoi avoir choisi cette période ?

Nous sommes retournés aux origines de la colonisation, notre objectif : faire connaître une période souvent méconnue de l'histoire de France. Un travail colossal de documentation, notre envie à tous les deux de partager cette période à travers ces deux romans sur fond historique.

Cette passion de culture et d'écriture qui vous anime, d'où provient-elle ?

Nous sommes des grands voyageurs de l'espace, de l'esprit, de l'humain ! Et quand la fiction rencontre les témoins de l'histoire, on ne s'arrête plus.

Muriel pouvez vous me parler d'Yves ?

C'est un écrivain voyageur, il a publié plusieurs romans, des polars notamment «le Testament des Muses, avec l'inspecteur Fragoni, mais aussi des pièces de théâtre, il a beaucoup voyagé et il écrit depuis son adolescence. Je lis tout ce qu'il écrit.

Lucien Aries, vous recevez aujourd'hui Muriel et Yves Carchon à la salle de Coopé ; quels sont vos sentiments sur cette conférence ?

Muriel et Yves Carchon ont entraîné l'auditoire dans l'odyssée des 20 000 premiers colons partis peupler l'Algérie après les émeutes de juin 1848 à Paris. Ce survol historique sur quatre décennies, avec des interventions claires et vivantes, illustrées par un diaporama de qualité a conquis le public.

Lucien Aries, vous, en tant qu'écrivain, que pourriez vous rajouter ?

Ce couple accomplit un travail d'historien mené avec rigueur et sans complaisance, pour aller au fond des choses, cherchant autant à expliquer qu'à comprendre …

Propos recueillis par Béatrice Bergé-Turpin

 

Conférence

de Muriel et Yves Carchon


Le vendredi 10 avril 2015

à 21h à BAZIEGE


Salle de spectacle La Coopérative


Allées Paul Marty (vers Gam Vert)

 

ET SI L'UN DE VOS ANCÊTRES ETAIT PARTI LA-BAS en 1848 ?

 

Dédicace  des Moissons de l'Exil

à Cultura Béziers

le samedi 4 avril 2015 toute la journée

 

@@@

 

L' Académie du Temps Libre de Narbonne

vous convie à une conférence de Muriel et Yves Carchon :

Et si l'un de vos ancêtres était parti là-bas ?

le mardi 24 mars 2015 à 14 heures 30

38 Avenue du Général Leclerc - Salle Hubert Mouly.

La conférence portera sur l’épopée de 20 000 migrants français partis peupler l’Algérie en 1848. A l’époque, la Monarchie de Juillet lance une campagne de peuplement pour cette terre conquise depuis 1830. Des volontaires, fuyant la misère et le chômage, quittent les campagnes de France pour commencer une autre vie. C’est cette épopée que restituent nos deux romans : Les Volontaires de la Nouvelle France et Les Moissons de l’Exil, romans historiques où la petite histoire se mêle à la plus grande.

 @@@

 

Interview qui présente leurs romans écrits à quatre mains :

http://www.trendy-community.fr/v28-montauban/tv-muriel-et-yves-carchon-vous-presentent-leurs-deux-premiers-r.html?vod=10834

 

@@@

Dédicace à Cultura Montauban

des Moissons de l'Exil

@@@

 

 

 

 

 

 

L'association Accueil des Villes Françaises ( AVF) Limoux vous invite à une conférence le mercredi 18 février à 14h30 dans ses locaux, 14 rue Blanquerie, à côté de la salle Louis Costes. Elle sera animée par les auteurs Muriel et Yves Carchon, qui présenteront leurs derniers romans dont le roman historique «Les Volontaires de la nouvelle France» sur les colons français partis peupler l'Algérie en 1848, sorti en librairie en 2013 ainsi que le roman «Les Moissons de l'Exil», nouveau roman co-écrit avec Muriel, sorti le 4 novembre 2014.

Muriel et Yves Carchon y pensaient depuis longtemps, surtout Muriel, née en Algérie. Yves, l'écrivain, lui rétorquait : «Je ne peux pas l'écrire, c'est ton histoire.» Le décès d'un frère de Muriel, mémoire de la famille, va faire resurgir son désir de raconter la vie des colons d'Algérie. «Et si on l'écrivait à deux» ! Ce qui fut fait. Yves et Muriel ont pris le parti d'écrire un roman portant seulement sur le départ en 1848 et l'installation en Algérie de ces nouveaux pionniers. La misère va décider ces Français à s'expatrier.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter AVF au 04 68 31 72 69 ou par courriel : avflimoux@ orange.fr.

 

Les Moissons de l’Exil (roman) - Muriel et Yves Carchon.

 

Une vision romanesque, aussi limpide qu’édifiante, de la colonisation française en Algérie.

Longtemps la France fut aussi une terre d’exil, poussant bon nombre de ses enfants à chercher fortune ailleurs. Ce ne fut pas sans propager ses idées les plus ambitieuses. C’est cette double postulation que mettent ici en lumière, Muriel et Yves Carchon. Avec la liberté offerte par l’écriture romanesque.

Dans « Les Volontaires de la Nouvelle France » (sorti en 2013), Muriel et Yves Carchon dressaient le portrait d’une génération de français que la misère et les désillusions politiques avaient poussé à s’exiler en Algérie. On était en 1848, année cruciale s’il en est. Sous la plume ondoyante des romanciers, l’historien affleurait souvent, offrant un tableau édifiant de ce que fut la première vague de colonisation du Maghreb, avec son inévitable brutalité militaire mais aussi ses rêves d’une société plus juste. Qu’ils soient ouvriers, paysans, soldats ou militants révolutionnaires, les personnages créés par Muriel et Yves Carchon vibraient déjà d’une humanité qui les rendait particulièrement attachants. Une suite s’imposait pour prolonger cette fresque historique et sociale qui se subdivisait en autant de destinées singulières. Elle est venue un an plus tard avec ces « Moissons de l’Exil », roman qui établit d’ailleurs, dans son prologue, une nécessaire liaison avec le premier opus. On y retrouve ainsi ses principaux protagonistes. Voici le dévoué Jules Laforgue, médecin du village et son épouse officieuse, la belle Justine que taraude sa passion interdite pour Moktar, le fils du cheik local. Il y a aussi Baptiste Enjalbert et son frère Philippe. Le premier va devenir maire d’Aïmïa, leur village oranais, tandis que le second épousera la jeune Anna Rivière, orpheline devenue la fille adoptive du premier, avec laquelle il va fonder une famille vigoureuse. Quant à Philibert Moranday, épaulé par Victor, Odette et Emma, ils vont créer « L’Echo d’Aïmïa », petit journal appelé à grandir et à faire résonner la voix de la démocratie dans cette communauté. Tant il est vrai que le travail de la terre, pour être primordial, ne suffit pas à donner son sens à l’aventure humaine. Et que dire du flamboyant Ange Roquette - dit le Berbère -, sinon qu’il incarne le transfuge fasciné par la culture autochtone jusqu’à en épouser la cause et combattre les troupes françaises venues mater la révolte en Kabylie ?

L’unité villageoise, difficilement établie, sera brisée une nuit d‘août 1869 par une sanglante rixe qui coûtera la vie à Baptiste et Justine. La suite ne sera plus qu’une lente extinction des acteurs de cette épopée coloniale profondément inscrite dans notre histoire récente. Les plus beaux rêves d’harmonie universelle ne survivent que rarement aux têtes pensantes qui les engendrent. Cela pourrait être la morale de ce roman qui se révèle, plus de 150 ans après les faits qu’il décrit, d’une actualité brûlante. Car il est en soi une clé pour comprendre une partie des tragédies de notre XXIème siècle.

Jacques LUCCHESI

Editions Aloès, 300 pages, 15 euros. Informations et commandes sur www.editions aloès

 

 

@@@

 

@@@

Muriel et Yves Carchon

dédicaceront

Les Moissons de l'Exil


 à Cultura Carcassonne

le vendredi 19 décembre 2014

et

à Super U Villefranche de Lauragais

les samedi 20 et dimanche 21 décembre 2014

 

 

 

 

 Centre Culturel "L'Estive" - Salle Isabelle Sandy

14h à 18h 30 Entrée libre

@@@

 

 Les Moissons de l’Exil de Muriel et Yves Carchon 

Cette fresque romanesque, qu’on lit d’une traite, relate l’installation des tout premiers colons partis peupler l’Algérie en 1848. On apprend que, partis de Paris par voie d’eau en suivant les canaux, ils ont rejoint Marseille pour s’embarquer pour la nouvelle France. Parmi ces exilés, une orpheline de cinq ans, Anna, confiée à Baptiste et Justine, débarqués depuis peu en Algérie. Tous deux ont fui la révolution manquée à Paris. Se liant d’amitié avec d’autres arrivants, ils forment bientôt un groupe surnommé la tribu. Tout est à faire sur cette nouvelle terre : ils vont bâtir Aïmïa, village de l’Oranie. Pendant quatre décennies, ils surmonteront mille épreuves et apprendront à aimer ce pays en partageant ce coin de terre avec les autochtones. Leurs destinées se croisent, portées par le courage, la passion, la solidarité, l’amour, le rêve d’un nouveau monde et pour Anna celui d’un paradis : L’Orangeraie. Bientôt, l’insurrection kabyle viendra sonner le glas de l’époque des pionniers. S’ensuit le temps des héritiers. Sauront-ils accomplir les rêves de leurs glorieux aînés ? Ce roman foisonnant est une chronique qui traite de l’Algérie naissante sous le Second Empire et les débuts de la Troisième République, une geste héroïque qui entraîne le lecteur dans le sillage de personnages inoubliables, pétris d’humanité, porteurs des germes de l’Algérie en devenir. Ecrit à deux, ce beau roman coule sans ruptures de ton, dans un style uniforme qui tient de la gageure d’autant quand on l’écrit à quatre mains. En filigrane, il nous rappelle que l’Algérie — comme la France d’ailleurs, n’est devenu pays constitué que suite à des émigrations aussi nombreuses que successives... Bref, je vous recommande avec chaleur la lecture des Moissons de l’Exil, roman choral et pittoresque dont la couleur vous poursuivra. Après un premier livre : Les Volontaires de la Nouvelle France, les deux auteurs récidivent avec un égal talent sous la couverture des Editions Aloès, ce qui décidément est un vrai gage de qualité. Nous attendons impatiemment le prochain livre de cette Maison !

Franck Sternac

le 14 novembre 2014

Regards sur une Algérie naissante

Muriel et Yves Carchon, le bonheur est dans l'écriture

Avec Les Moissons de l'Exil, roman d'aventures sur fond historique, Muriel et Yves Carchon replongent le lecteur dans les années post-1849.

« Durant nos marches communes, chacun d'entre nous se donnait une période à traiter à travers un personnage avec le souci du respect de sa personnalité, d'où nos longues discussions passionnantes », raconte Muriel Carchon, les yeux brillants. Avec son mari Yves, depuis Laurabuc, ils viennent de publier Les Moissons de l’Exil aux Editions Aloès, « un roman d'aventures sur fond historique », précisent les co-auteurs.

Un très grand plaisir

Le récit se passe dans l'Algérie des années 1849 à 1889. Muriel et Yves Carchon décident d'emblée de ne pas retracer la période du demi-siècle précédent, jugé trop "polémique".

Yves Carchon : "Nous terminons notre roman en 1889, laissant le lecteur avec une suite de l'Histoire qu'il connaît bien". Muriel souligne que la complicité a été indispensable pour parvenir à mener à bien la tâche. Les auteurs sont tombés rapidement d'accord sur la période à traiter et sur le fait de ne "pas prendre partie sur la colonisation". Une trame romanesque respectant la chronologie historique a été arrêtée, puis les personnages ont donc été créés durant des marches communes, pleines de "découvertes". "Ce fut un très grand plaisir, moi qui avais pris de mauvaises habitudes... solitaires", confesse Yves Carchon, qui, à la différence de son épouse, additionne les publications.

Yves Carchon revient sur la réalité historique : "En 1848, il y a eu l'idée d'envoyer des colons pour faire prospérer le pays". Muriel Carchon : "En fait, face à l'indigence en France, le pouvoir s'est interrogé : que peut-on faire de cette partie de la population misérable ? L'arrivée des Français aboutira à la construction des 42 premiers villages d'Algérie, sous emprise militaire d'abord, avant de faire la passation aux civils".

Tolérance

Le roman retrace la naissance d'une colonie agricole qui va devenir un village, dépeignant "les relations entre les différentes communautés". "À cette époque, il n'y avait pas de conflit entre les religions, mais au contraire une très grande tolérance entre les trois croyances monothéistes", souligne Yves Carchon."Il faut savoir qu'avant l'arrivée des Français, sous l'Empire ottoman, les musulmans sont privilégiés, poursuit Muriel Carchon. De ce fait les juifs voient avec satisfaction la venue du colonisateur, ce qui aboutira à un conflit entre ce dernier et les musulmans... ».

Le schéma de la misère actuelle

conclut Muriel Carchon.« En ce qui concerne l'immigration, nous retrouvons le schéma de la misère actuelle, celle qui pousse au départ. En racontant l'immigration de cette période de l'Histoire, sans que nous l'ayons voulu, nous touchons à l'universel",

J.C Sannicolas

 

 

 

Quand Chérie FM et TV Carcassonne

 

parlent des ...Moissons de l'Exil

 

 

 

Dédicaces :

 

Géant Casino de Castelnaudary

 

le samedi 15 novembre 2014

 

de 10h à 18 heures

 

Salon de Bouloc

 

le dimanche 16 novembre 2014

 

toute la journée

 

 

 

Les Moissons de l'Exil

 

(Editions Aloès)

 


 

A commander aux Editions Aloès

 

7 Place Henri Bareil 11400 Laurabuc

 

 (15€ +3 € participation port)

 

   oudans toutes les librairies...

 

Actuellement à la Maison de la Presse à Castelnaudary et à Cultura Carcassonne...

 

Depuis leur création, les Editions Aloès boycottent Amazon.

 

Nos livres seront donc toujours indisponibles sur ce site.

 

@@@

 

 

On parle de mes Microfictions sur France Culture...

 
 
 
 

La Vignette par Aude Lavigne du lundi au vendredi de 20h55 à 21h 

 

 

 
 
 
 

 

Jacques Lucchesi, éditeur marseillais, éditions associatives du Port d’Attache.  

 

Aujourd'hui une Vignette en compagnie de Jacques Lucchesi, éditeur marseillais, éditions associatives du Port d’Attache.

  •  
  • Invité(s) : Jacques Lucchesi
    •  
    • détail
       
       
       
      @@@
       

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×